Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

Lien vers cette vue

films:boxes_les_boites [10/06/2011 08:22]
vodana
films:boxes_les_boites [21/08/2011 03:40] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 <html><div class="bbcode_centre" style="text-align: center;"> <html><div class="bbcode_centre" style="text-align: center;">
-<img src="http://img21.imageshack.us/img21/5521/52451132.jpg" alt="52451132.jpg" class="bbcode_img"><br>+<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/52451132.jpg" alt="52451132.jpg" class="bbcode_img"><br>
 <br> <br>
 <br> <br>
Ligne 19: Ligne 19:
 <br> <br>
 <br> <br>
-<img src="http://img708.imageshack.us/img708/6800/17068365.jpg" alt="17068365.jpg" class="bbcode_img"><br>+<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/17068365.jpg" alt="17068365.jpg" class="bbcode_img"><br>
 <br> <br>
 <br> <br>
Ligne 39: Ligne 39:
 <br> <br>
 <br> <br>
-<img src="http://img263.imageshack.us/img263/5797/57128400.jpg" alt="57128400.jpg" class="bbcode_img"><br>+<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/57128400.jpg" alt="57128400.jpg" class="bbcode_img"><br>
 <br> <br>
 <br> <br>
Ligne 61: Ligne 61:
 <br> <br>
 <br> <br>
-<img src="http://img52.imageshack.us/img52/5219/76952249.jpg" alt="76952249.jpg" class="bbcode_img"><br>+<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/76952249.jpg" alt="76952249.jpg" class="bbcode_img"><br>
 <br> <br>
-<img src="http://img534.imageshack.us/img534/4395/94981506.jpg" alt="94981506.jpg" class="bbcode_img"> +<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/94981506.jpg" alt="94981506.jpg" class="bbcode_img"> 
 <br> <br>
 <br> <br>
-<img src="http://img849.imageshack.us/img849/4159/20347557.jpg" alt="20347557.jpg" class="bbcode_img"><br>+<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/20347557.jpg" alt="20347557.jpg" class="bbcode_img"><br>
 <br> <br>
 <br> <br>
Ligne 74: Ligne 74:
 <span style="font-size: 1.17em;"><span style="color: black;">Une fois les premières réticences franchies pour entrer dans l'univers hanté de Jane Birkin, on finit par s'attacher à sa tentative de d'éclairer des pans entiers de sa vie. Elle filme dans sa grande maison austère du Finistère les retrouvailles entre les êtres vivants et morts qui ont jalonné sa vie. Ses trois filles, les fantômes de ses parents et des trois hommes de sa vie surgissent à ses côtés.<br> <span style="font-size: 1.17em;"><span style="color: black;">Une fois les premières réticences franchies pour entrer dans l'univers hanté de Jane Birkin, on finit par s'attacher à sa tentative de d'éclairer des pans entiers de sa vie. Elle filme dans sa grande maison austère du Finistère les retrouvailles entre les êtres vivants et morts qui ont jalonné sa vie. Ses trois filles, les fantômes de ses parents et des trois hommes de sa vie surgissent à ses côtés.<br>
 <br> <br>
-<img src="http://img198.imageshack.us/img198/3835/91158195.jpg" alt="91158195.jpg" class="bbcode_img"><br>+<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/91158195.jpg" alt="91158195.jpg" class="bbcode_img"><br>
 <br> <br>
 Ce journal intime expose les difficultés relationnelles entre une mère et ses filles, ses échecs amoureux. Il fait jaillir les souvenirs douloureux, les reproches, les explications, les confidences, le pardon comme pour mieux extirper la souffrance enfouie de chacun. Jane Birkin très centrée sur sa famille cherche à savoir ce qu'elle a réussi ou pas dans sa vie de femme et de mère. Les larmes, la culpabilité, les remords mais aussi beaucoup de tendresse et d'amour s'échappent de ces boîtes ouvertes.<br> Ce journal intime expose les difficultés relationnelles entre une mère et ses filles, ses échecs amoureux. Il fait jaillir les souvenirs douloureux, les reproches, les explications, les confidences, le pardon comme pour mieux extirper la souffrance enfouie de chacun. Jane Birkin très centrée sur sa famille cherche à savoir ce qu'elle a réussi ou pas dans sa vie de femme et de mère. Les larmes, la culpabilité, les remords mais aussi beaucoup de tendresse et d'amour s'échappent de ces boîtes ouvertes.<br>
 <br> <br>
-<img src="http://img545.imageshack.us/img545/8097/11965766.jpg" alt="11965766.jpg" class="bbcode_img"><br>+<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/11965766.jpg" alt="11965766.jpg" class="bbcode_img"><br>
 <br> <br>
 Mais ce film ne se contente pas d'être une galerie de portraits, de fantômes du passé de la vie de cette femme à un tournant de sa vie, il reflète un vrai point de vue sur le monde, un vrai regard de cinéaste, l'acuité d'un regard tendre, ironique, qui évoque avec pudeur des moments ou des sujets impudiques. Un regard qui oriente magnifiquement ses acteurs, tous y paraissant plus que jamais éclatants de talent (à commencer par Jane Birkin-actrice), incarnant des personnages brillamment dessinés, interprétés, tous attachants par leurs fêlures davantage encore que par leurs forces.<br> Mais ce film ne se contente pas d'être une galerie de portraits, de fantômes du passé de la vie de cette femme à un tournant de sa vie, il reflète un vrai point de vue sur le monde, un vrai regard de cinéaste, l'acuité d'un regard tendre, ironique, qui évoque avec pudeur des moments ou des sujets impudiques. Un regard qui oriente magnifiquement ses acteurs, tous y paraissant plus que jamais éclatants de talent (à commencer par Jane Birkin-actrice), incarnant des personnages brillamment dessinés, interprétés, tous attachants par leurs fêlures davantage encore que par leurs forces.<br>
 <br> <br>
-<img src="http://img197.imageshack.us/img197/1323/80327506.jpg" alt="80327506.jpg" class="bbcode_img"><br>+<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/80327506.jpg" alt="80327506.jpg" class="bbcode_img"><br>
 <br> <br>
 Ce film ne nous laisse pas le temps de respirer, il nous étreint, nous enlace, nous saisit avec nos peurs, nos regrets, nos espoirs, nos bonheurs et ne nous lâche plus. Les fantômes du passé ressurgissent dans une cavalcade étourdissante filmée avec brio et inventivité avant de s'éclipser pour laisser place à l'avenir. Un nouvel amour. Même si tout le film est empreint de celui qu'elle porte à tous les personnages qui le traversent, l'occupent et l'habitent d'ailleurs plutôt qu'ils ne le traversent. Passé et présent, morts et vivants, cruauté et tendresse se croisent habilement grâce à une mise en scène particulièrement inspirée. De ces boxes c'est la vie qui surgit, avec ses souvenirs parfois encombrants.</span></span><br> Ce film ne nous laisse pas le temps de respirer, il nous étreint, nous enlace, nous saisit avec nos peurs, nos regrets, nos espoirs, nos bonheurs et ne nous lâche plus. Les fantômes du passé ressurgissent dans une cavalcade étourdissante filmée avec brio et inventivité avant de s'éclipser pour laisser place à l'avenir. Un nouvel amour. Même si tout le film est empreint de celui qu'elle porte à tous les personnages qui le traversent, l'occupent et l'habitent d'ailleurs plutôt qu'ils ne le traversent. Passé et présent, morts et vivants, cruauté et tendresse se croisent habilement grâce à une mise en scène particulièrement inspirée. De ces boxes c'est la vie qui surgit, avec ses souvenirs parfois encombrants.</span></span><br>
Ligne 90: Ligne 90:
 <br> <br>
 <br> <br>
-<img src="http://img192.imageshack.us/img192/4936/72973633.jpg" alt="72973633.jpg" class="bbcode_img"><br>+<img src="http://vodana.org/images/boxes_les_boites/72973633.jpg" alt="72973633.jpg" class="bbcode_img"><br>
  
 </div> </div>
 
 
/home/vodana/vodana.org/wiki/data/attic/films/boxes_les_boites.1307719378.txt.gz · Dernière modification: 10/06/2011 08:22 par vodana
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki