Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

Lien vers cette vue

films:dites-lui_que_je_l_aime [21/08/2011 03:40] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +<html><div class="bbcode_centre" style="text-align: center;">
 +<img src="http://vodana.org/images/dites-lui_que_je_l_aime/15690183.jpg" alt="15690183.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.5em;"><span style="color: black;"><i><b>Dites-lui que je l'aime</b></i> est un film français réalisé par Claude Miller, sorti en 1977.</span></span><br>
 +<br>
 +<br>
 +<object height="330" width="450"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/VzPgdRIdygc&amp;autoplay=1"><param name="allowFullScreen" value="true"><param name="allowscriptaccess" value="always"><embed src="http://www.youtube.com/v/VzPgdRIdygc&amp;autoplay=1" type="application/x-shockwave-flash" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true" height="330" width="450"></object><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 2em;"><span style="color: darkred;"><b>Synopsis</b></span></span><br>
 +
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.17em;"><span style="color: black;">David est aveuglé par l'amour qu'il porte à Lise, son amie d'enfance. Celle-ci, mariée et mère de famille, ne cesse de le repousser. L'amour fou de David devient alors dévastateur... </span></span><br>
 +<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/dites-lui_que_je_l_aime/35296195.jpg" alt="35296195.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 2em;"><b><span style="color: darkred;">Fiche technique</span></b></span><br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.17em;"><span style="color: black;">* Titre : <i>Dites-lui que je l'aime</i><br>
 +* Réalisation : Claude Miller<br>
 +* Scénario : Luc Béraud et Claude Miller, d'après <i>Ce mal étrange (This Sweet Sickness)</i>, roman de Patricia Highsmith<br>
 +
 +* Producteurs : Maurice Bernart, Hubert Niogret<br>
 +* Musique originale : Alain Jomy<br>
 +* Musique additionnelle : Sonate en ré majeur K545, Wolfgang Amadeus Mozart - Fantaisie en fa mineur op. 103, Franz Schubert<br>
 +* Photographie : Pierre Lhomme<br>
 +* Montage : Jean-Bernard Bonis<br>
 +* Pays d'origine : France<br>
 +* Genre : Drame<br>
 +* Durée : 107 minutes<br>
 +* Date de sortie : 28 septembre 1977 (France)</span></span><br>
 +
 +<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/dites-lui_que_je_l_aime/15115004.jpg" alt="15115004.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 2em;"><span style="color: darkred;"><b>Distribution</b></span></span><br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.17em;"><span style="color: black;">    * Gérard Depardieu : David Martinaud<br>
 +* Dominique Laffin : Lise<br>
 +* Miou-Miou : Juliette<br>
 +* Christian Clavier : François<br>
 +
 +* Claude Piéplu : M. Chouin<br>
 +* Jacques Denis : Gérard Dutilleux<br>
 +* Xavier Saint-Macary : Michel Barbet<br>
 +* Michel Pilorgé : Maurice<br>
 +* Josiane Balasko : Nadine<br>
 +* Véronique Silver : Madame Barbet</span></span><br>
 +<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/dites-lui_que_je_l_aime/53633310.jpg" alt="53633310.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<br>
 +
 +<span style="color: darkred;"><span style="font-size: 2em;"><b>Critiques du net</b></span></span><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="color: black;"><span style="font-size: 1.17em;">Tourné en 1977, <i>Dites-lui que je l’aime</i> est le second film de Claude Miller, qui avait réalisé <i>La Meilleure façon de marcher</i> deux ans plus tôt. Le casting, épatant, réunit Gérard Depardieu qui, à l’époque, transformait en or tout ce qu’il touchait et incarnait à merveille un drôle de mélange de machisme obtus et de fragilité presque féminine, Miou-Miou dans un contre-emploi magnifique et Dominique Laffin, éphémère comédienne au charme diaphane qui de <i>La Femme qui pleure</i> à <i>Tapage nocturne</i> avait su, dans ces années là, impressionner son public autant que la pellicule.<br>
 +
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/dites-lui_que_je_l_aime/74895480.jpg" alt="74895480.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +Claude Miller est plus à l’aise quand il adapte un livre que lorsqu'il a la charge d’un scénario original : <i>Dites-lui que je l’aime</i> est adapté de <i>Ce mal étrange</i>, un roman de Patricia Highsmith dont les sublimes ambiguïtés des sentiments ne pouvait que séduire le futur signataire d’<i>Un secret</i>. Miller n’aime rien tant que les zones d’ombre des comportements humains, quand la raison vacille sous les coups de boutoir d’une libido difficile à maîtriser.<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/dites-lui_que_je_l_aime/29009512.jpg" alt="29009512.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +Ce qui intéresse Miller ce ne sont pas les êtres sociaux, ceux qui composent et savent se montrer aimables. Il préfère éclairer ce qu’il nomme « l’escalier de service », celui qui mène à nos pulsions les moins avouables. Mais le cinéaste a beaucoup d'attirance pour les faiblesses de ses personnages, en qui il reconnaît à l’occasion ses propres fêlures. Comme Truffaut, qui fut son mentor et qu’il accompagna sur plusieurs films, Miller aime l’état de passion amoureuse, il peine à se satisfaire d’amours tranquilles. Il est vrai que la passion est plus belle, plus romantique, plus romanesque aussi. La littérature et le cinéma ne la chérissent pas pour rien.</span><br>
 +
 +<br>
 +<span style="font-size: 0.83em;"><b>www.filmotv.fr</b></span><br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/dites-lui_que_je_l_aime/39055960.jpg" alt="39055960.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.17em;">"<i>Dites-lui que je l'aime</i> est à la fois un drame (passionnel), une femme et surtout un poème. Au milieu d'acteurs admirablement dirigés, Depardieu surgit avec une puissance incroyable. Il y a sans doute plusieurs années que nous n'avions pas vu, dans le cinéma français, une création aussi forte."</span><br>
 +<b><span style="font-size: 0.83em;">Le Matin 04/10/77</span></b><br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/dites-lui_que_je_l_aime/89969840.jpg" alt="89969840.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 0.83em;">"Miller possède un sens fabuleux de la mise en scène et de la magie de l'image. Les sapins savoyards et le chalet qui flambe composent le blason de feu et de neige d'une passion non payée de retour. (...) Une névrose qui éclôt en poésie lors de la séquence finale, d'une beauté à couper le souffle. (...) Curieusement, par le choix du motif visuel, par l'intensité du bruitage, Miller adresse un signe de ralliement à la famille des cinéastes dont il est sans doute l'héritier le plus accompli."</span><br>
 +
 +<b><span style="font-size: 1.17em;">Le Point 26/09/77</span></b></span><br>
 +<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/dites-lui_que_je_l_aime/56566844.jpg" alt="56566844.jpg" class="bbcode_img">
 +</div>
 +
 +
 +
 +</html>
  
 
 
/home/vodana/vodana.org/wiki/data/pages/films/dites-lui_que_je_l_aime.txt · Dernière modification: 21/08/2011 03:40 (modification externe)
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki