Strict Standards: Declaration of action_plugin_creole::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/creole/action.php on line 13

Strict Standards: Declaration of action_plugin_discussion::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/discussion/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_indexmenu::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/indexmenu/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_openid::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/openid/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_popularity::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/popularity/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_safefnrecode::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/safefnrecode/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_tag::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/tag/action.php on line 0

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/creole/action.php:13) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/auth.php on line 352

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/creole/action.php:13) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/actions.php on line 180
films:fleur_d_oseille | V O D A N A
 

54987463.jpg


Fleur d'oseille est un film français réalisé par Georges Lautner, sorti en 1967.





Synopsis

Tandis que Pierrot la Veine, après un fructueux hold-up, est abattu par la police, sa maîtresse, Catherine, met au monde un petit garçon. Dans la maison de repos où elle apprend, sans enthousiasme, son métier de mère, la jolie veuve reçoit bientôt des visites empressées. Celles du commissaire Verdier, des complices de Pierrot, et d'une bande rivale, tous à la recherche du butin. Catherine n'en sait guère plus qu'eux, mais, soucieuse de donner la meilleure éducation à son rejeton, elle décide de se lancer à son tour sur la piste du magot en compagnie d'une amie, Marité...


80260992.jpg


Fiche technique

* Titre : Fleur d'oseille
* Réalisation : Georges Lautner
* Scénario : Marcel Jullian, Michel Audiard, Jean Meckert et Georges Lautner, d'après le roman Langes Radieux de John Amila
* Dialogues : Michel Audiard
* Producteur : Michel Safra
* Photographie : Maurice Fellous
* Musique : Michel Magne
* Montage : Michelle David
* Pays d'origine : France
* Genre : Comédie
* Durée : 106 minutes
* Date de sortie : 22 septembre 1967 (France)



27416417.jpg


Distribution

* Mireille Darc : Catherine Aigroz
* Anouk Ferjac : Marité
* Maurice Biraud : le commissaire Verdier
* Henri Garcin : Jo de Fréjus
* André Pousse : Albert Roza
* Paul Préboist : le peintre Gallières
* Amidou : Francis
* Hamera Belmecki : Amra
* Micheline Luccioni : 1ère salope
* Jacqueline Doyen : 2e salope
* Henri Cogan : Riton Godot
* Jean Luisi : un homme de Riton
* Marcel Gassouk : Roule à plat
* Renée Saint-Cyr : la directrice
* Cécile Vassort : Cécile
* Dominique Zardi : Jeannot le Tondu
* Roger Mailles : le motard
* Albert Podavini : Freddy la Fiotte
* Jean Panisse : le pompiste
* Frédéric de Pasquale : Pierrot la Veine
* Fanny Robiane : l'assistante sociale
* Pierre Rosso : Dany le Valseur
: Bob Sissa : le Musicien



63163581.jpg


Extraits

- Mes parents sont des proxénètes de l'honnêteté... J'ai été bourrée de morale comme d'autres sont gavés de Blédine... Une morale à eux, bien sûr.
- Je n'ai jamais entendu dire, Mademoiselle, qu'il y en eût plusieurs... Il y a, évidemment, la morale des loups et celle des moutons...
- Chez nous, ça moutonnait... À bloc... Le trio Mérinos... Et toujours avec citations à l'appui, "Mon verre est petit, mais je bois dans mon verre"... "Chi va piano va sano" ... "Santé passe richesse"... "La vie" ... Ch'ais plus c'qu'était la vie selon Pépère, mais ça devait être bien !... Et puis, j'ai rencontré un homme qui, lui aussi, parlait de la vie. Seulement c'était pas la même. Lui, c'était plutôt "Mon verre est petit, mais je bois dans c'lui des autres"...
- Je vois.
- Moi aussi. C'est pourquoi je ne prendrai pas la suite de Madame Mère. Je ne ferai pas de petits trous à la station Arts et métiers ! Je connais les raccourcis ! J'ai choisi le caviar !
- Malheureusement, le caviar n'est pas une solution.
- La merde non plus !

Mireille Darc, Renée Saint-Cyr

12616779.jpg

- Les jules sont tous convaincus de leur supériorité. Ils nous voient toutes au garde à vous. Le pire demi-sel, le plus tocard des traîne-lattes se prend pour Scarface. Rouler des mécaniques, c'est la maladie des hommes.
Mireille Darc


15340229.jpg


Critique du net

Après six collaborations marquées par autant de succès tels que Les Barbouzes, Galia et Ne nous fâchons pas, Georges Lautner offre à Mireille Darc un de ses rôles les plus forts dans Fleur d'oseille. En adaptant une série noire écrite par John Amila, Georges Lautner s'entoure de scénaristes de talent comme Michel Audiard (qu'il retrouve pour la septième fois) et Marcel Jullian, rendu célèbre pour son travail sur les chefs d'œuvre d'Henri Verneuil (Cent mille dollars au soleil), Gérard Oury (Le Corniaud, La Grande Vadrouille) et sur Ne nous fâchons pas de Georges Lautner.

77935017.jpg

Sous contrat avec la maison Gaumont, Georges Lautner décide d'écrire le rôle principal de son nouveau film pour Mireille Darc, un personnage à l'opposé de ce que la comédienne avait jusqu'alors interprété à l'écran. L'actrice trouve d'ailleurs ici un des rôles les plus marquants de sa carrière. Un personnage fort de femme indépendante dans un film d'action, peu commun dans le cinéma français d'alors. Michel Audiard et Georges Lautner soignent chaque dialogue élégamment servi sur un plateau d'argent, écrit pour Mireille Darc, pour son phrasé, son ironie et sa délicatesse.

88798983.jpg

Le seizième film de Georges Lautner n'appartient à aucun genre répertorié. Subtil et merveilleux mélange d'histoire d'amour platonique entre deux femmes, de film policier, de comédie et avant toute chose de western rural, Fleur d'oseille peut se targuer de n'appartenir qu'à un genre unique, celui de son cinéaste. Depuis, nombre de réalisateurs se sont inspirés de l'univers de Georges Lautner comme Eric Rochant pour Total western et, même si cela pourra surprendre, Quentin Tarantino qui voue un culte à La Route de Salina réalisé par Georges Lautner en 1970 (et qui avait invité notre cinéaste national lorsqu'il était Président du jury à Cannes pour lui rendre un hommage bien mérité).

73393086.jpg

Fleur d'oseille s'impose petit à petit comme un véritable western, jouant subtilement avec les codes mis en place par Howard Hawks avec Rio Bravo ou John Wayne avec Alamo, auxquels les gangsters du film de Lautner font explicitement référence quand un des leurs entame un thème musical à l'harmonica avant la bataille finale.

20901267.jpg

Le cinéaste alterne habilement le point de vue des deux parties adverses avec un sens du montage et de la narration tout en composant des plans d'une beauté absolue. Tout comme dans Les Tontons flingueurs et de Ne nous fâchons pas, Lautner enchaîne les scènes cultes avec maestria. La première séquence se déroulant à la gare de Montargis est un monument du genre et l'affrontement final s'impose comme une des scènes clés du cinéma de son auteur. Un véritable festival de gueules cassées où la poésie est omniprésente. Il n'y a vraiment que chez Georges Lautner où les corps des truands roulent dans les pâquerettes en silence, sous le chant des oiseaux...

86573225.jpg

Les personnages, taillés sur mesure pour chaque comédien, renvoient aux archétypes du genre comme le dur à cuire (André Pousse, magnifique), l'allié charmeur (Henri Garcin), le bras-droit (Amidou) et bien sûr la femme prenant enfin conscience de ses responsabilités et n'hésitant pas à prendre les armes quand son bébé est en danger (Mireille Darc). Le génie des scénaristes étant de tordre le cou aux clichés jusqu'au retournement final où le personnage principal incarné par Mireille Darc prend les choses en main avec la pétoire à la main.

19829239.jpg

Tournée sous le soleil du Midi, la seconde partie de Fleur d'oseille se passe intégralement sur le terrain de la propriété de Catherine baptisée Fleur d'épine. Pour l'anecdote c'est le titre voulu par Georges Lautner, finalement refusé par Gaumont devant un jeu de mot jugé trop cru (!). Le titre Fleur d'oseille sera finalement imposé au cinéaste pour la sortie du film en septembre 1967. Avec habileté, le réalisateur exploite à merveille son unité de lieu, de temps et d'action et déroule son histoire en même temps qu'il développe ses personnages jusqu'à la dernière image de ce western rural.

90387532.jpg

Quatre ans plus tard, Georges Lautner signera une relecture de Fleur d'oseille avec Laisse aller, c'est une valse, racontant quasiment la même histoire avec une approche différente, basée sur la bande-dessinée et l'improvisation.


Sabrina Piazzi, pour cinema.jeuxactu.com


86958096.jpg

 
 
/home/vodana/vodana.org/wiki/data/pages/films/fleur_d_oseille.txt · Dernière modification: 21/08/2011 03:40 (modification externe)
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki