Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

Lien vers cette vue

films:karnaval [21/08/2011 03:40] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +<html><div class="bbcode_centre" style="text-align: center;">
 +<img src="http://vodana.org/images/karnaval/83284033.jpg" alt="83284033.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.5em;"><span style="color: black;"><b><i>Karnaval</i></b> est un film français réalisé par Thomas Vincent, sorti en 1999.</span></span><br>
 +<br>
 +<br>
 +<object height="330" width="450"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/fZEp63KTBhc&amp;autoplay=1"><param name="allowFullScreen" value="true"><param name="allowscriptaccess" value="always"><embed src="http://www.youtube.com/v/fZEp63KTBhc&amp;autoplay=1" type="application/x-shockwave-flash" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true" height="330" width="450"></object><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 2em;"><span style="color: red;"><b>Synopsis</b></span></span><br>
 +
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.17em;"><span style="color: black;">Quand Larbi rencontre Béa et Christian de retour de carnaval, il n'a qu'une seule idée en tête, partir à Marseille, là où il fait soleil. Une bière, un baiser, et un chapeau de carnaval plus tard, il décide de rester quelques jours de plus à Dunkerque pour rattrapper Béa, et la convaincre de lâcher ces crétins à paillettes et venir avec lui..</span></span><br>
 +<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/karnaval/33115716.jpg" alt="33115716.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 2em;"><b><span style="color: red;">Fiche technique</span></b></span><br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.17em;"><span style="color: black;">    * Titre : <i>Karnaval</i><br>
 +* Réalisation : Thomas Vincent<br>
 +
 +* Scénario : Maxime Sassier et Thomas Vincent<br>
 +* Production : Alain Rozanes et Pascal Verroust<br>
 +* Musique : Krishna Levy<br>
 +* Photographie : Dominique Bouilleret<br>
 +* Montage : Pauline Dairou, assistée de Benoit Alavoine et Ana Agnello<br>
 +* Pays d'origine : France<br>
 +* Genre : Comédie dramatique<br>
 +* Durée : 84 minutes<br>
 +* Date de sortie : 3 mars 1999 (France)</span></span><br>
 +
 +<br>
 +<br>
 +<img src="http://img17.imageshack.us/img17/9986/11077520.jpg" alt="11077520.jpg" class="bbcode_img">          <img src="http://vodana.org/images/karnaval/35680248.jpg" alt="35680248.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 2em;"><span style="color: red;"><b>Distribution</b></span></span><br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.17em;"><span style="color: black;">    * Sylvie Testud : Béa<br>
 +* Amar Ben Abdallah : Larbi<br>
 +* Clovis Cornillac : Christian<br>
 +* Martine Godart : Isabelle<br>
 +
 +* Jean-Paul Rouve : Pine<br>
 +* Thierry Bertein : Gigi<br>
 +* Dominique Baeyens : Doriane<br>
 +* Hervé Pierre : Verhoeven<br>
 +* Malek Kateb : Le père de Larbi<br>
 +* Karim Attia : Nasser<br>
 +* Manon Seys : Émilie<br>
 +* Christiane Billat : La mère de Larbi</span></span><br>
 +<br>
 +
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/karnaval/29463025.jpg" alt="29463025.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +<br>
 +<span style="color: red;"><span style="font-size: 2em;"><b>Critique du net</b></span></span><br>
 +<br>
 +<span style="font-size: 1.17em;"><span style="color: black;">C'est pendant le véritable carnaval de Dunkerque que Thomas Vincent a captée in situ cette fureur de cris rauques et de gesticulations clownesques. Sa caméra ne flâne pas, elle participe. Elle ne butine pas, mais va droit à l'essentiel, sans chercher à se faire plus nerveuse que le carnaval lui-même. Fière d'avoir été acceptée par ces fêtards particuliers, elle leur rend discrètement hommage tout en racontant une superbe histoire de cinéma.<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/karnaval/62585301.jpg" alt="62585301.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +Démiurge respectueux des Dunkerquois comme de ses personnages, Thomas Vincent intègre à merveille ses séquences « documentaires » à sa fiction. A première ouïe, le folklore du carnaval ressemble à de vulgaires chansons à boire de fin de banquets. Mais quand Christian scande « Les cocus, en bateau » jusqu'à plus soif, le refrain claque comme une sinistre prémonition. Tout comme la danse des canards, revue et corrigée, qu'entonnent ses copains en transe : « T'as la main qui tremble, et les épaules qui bougent, t'as les pieds qui dansent... » Ces paroles sont un écho troublant à l'étreinte illicite que Béa vient de vivre avec Larbi...<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/karnaval/41923715.jpg" alt="41923715.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +
 +Au son de cette goualante, le visage de la jeune femme se fige, hagard et altier. Cette image d'ivre souffrance, suspendue dans les airs entre deux notes de musique étourdissante, est la plus belle du film. On entrevoit alors la mine éperdue et triomphale de Sylvia Bataille dans <i>Partie de campagne</i>, de Jean Renoir.<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/karnaval/28729293.jpg" alt="28729293.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +Mêmes nattes trompeuses, mêmes yeux ingénus et voilés, l'actrice Sylvie Testud s'impose en force. Thomas Vincent fait d'elle une figure de proue éblouissante, seul point de repère au sein de ce film fluide et mouvant.<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/karnaval/78007139.jpg" alt="78007139.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +<br>
 +Ballotté dans le sillage de cette sirène imprévisible, <i>Karnaval</i> ne peut que se terminer en queue de poisson. A l'image des farandoles de Dunkerque, qui serpentent au gré des impulsions humaines, sans destination affirmée, et se désagrègent d'elles-mêmes. Sans regret, parce que la Terre tourne et que le carnaval revient chaque année. A la fin du film, Béa ne choisit pas entre Larbi et Christian. Elle cueille le jour, saisit l'imprévu en toute inconscience, sans penser au risque qu'elle court. Avec une certitude nouvelle, à la fois grisante et effrayante : carnaval est un mot déguisé, derrière lequel se cache un autre mot qui menace son âme. Celui de carnage.</span></span><br>
 +
 +<br>
 +<span style="color: black;"><span style="font-size: 0.83em;"><i><b>Marine Landrot, pour www.telerama.fr</b></i></span></span><br>
 +<br>
 +<br>
 +<img src="http://vodana.org/images/karnaval/82281376.jpg" alt="82281376.jpg" class="bbcode_img"><br>
 +
 +</div>
 +
 +
 +
 +</html>
  
 
 
/home/vodana/vodana.org/wiki/data/pages/films/karnaval.txt · Dernière modification: 21/08/2011 03:40 (modification externe)
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki