Synopsis


Nicolas partage sa vie entre une réalité morose et des rêves inaccessibles. Modeste employé de banque, vivant dans une petite chambre, Nicolas voudrait bien perdre sa timidité qui l'empêche de réaliser tout ce qu'il sent bouillonner en lui. Parce qu'il a osé aborder une jeune fille dans la rue, Nicolas reprend confiance en lui. Marie-Paule a beau être une entraîneuse, elle transfigure soudain l'image qu'il a de lui-même. Guidé par son mentor et ami Claude Fabre, un écrivain infirme et complexe, il entame une fulgurante ascension sociale, aidée par ses multiples aventures avec les femmes. Mais fortune et pouvoir ne vont pas sans une certaine vanité...







Fiche technique


   * Titre : Le Mouton enragé
   * Réalisation : Michel Deville
   * Scénario : Christopher Frank, d'après le roman éponyme de Roger Blondel
   * Producteur : Léo L. Fuchs
   * Photographie : Claude Lecomte
   * Musique : Camille Saint-Saëns
   * Montage : Raymonde Guyot
   * Pays : France, Italie
   * Genre : comédie dramatique
   * Durée : 105 minutes (1 h 45)
   * Date de sortie : 13 mars 1974




     


















Distribution


   * Jean-Louis Trintignant : Nicolas Mallet
   * Romy Schneider : Roberte
   * Jean-Pierre Cassel : Claude Fabre
   * Jane Birkin : Marie-Paule
   * Florinda Bolkan : Flora
   * Georges Wilson : Lourceuil
   * Henri Garcin : Berthoud
   * Michel Vitold : Groult
   * Dominique Constanza : Sabine
   * Jean-François Balmer : Vischenko
   * Mary Marquet : Mme Hermens
   * Estella Blain : Shirley Douglas
   * Betty Berr : Sylvie
   * Georges Beller : Jean-Mi
   * Gisèle Casadesus : Mme Lourceuil


























Commentaires


Dans ce film trouble, acide et réjouissant de Deville, il n'est pas vraiment question de manipulation. Plutôt de vie par procuration, en un mot, de cinéma.

Le Mouton enragé, avec son labyrinthe de fantasmes, sa manière d'envisager l'individu comme un dossier, sa réflexion moqueuse sur le dégoût de soi et le vide existentiel à combler par le libertinage et les réseaux d'influence, n'obéit qu'à un seul grand manipulateur : Deville lui-même, qui réalise sans le dire une sorte de mise en abîme comparable à certains films de Alain Resnais comme Providence.





 
 
/home/vodana/vodana.org/wiki/data/pages/films/le_mouton_enrage.txt · Dernière modification: 21/08/2011 03:40 (modification externe)
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki