Strict Standards: Declaration of action_plugin_creole::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/creole/action.php on line 13

Strict Standards: Declaration of action_plugin_discussion::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/discussion/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_indexmenu::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/indexmenu/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_openid::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/openid/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_popularity::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/popularity/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_safefnrecode::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/safefnrecode/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_tag::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/tag/action.php on line 0

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/creole/action.php:13) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/auth.php on line 352

Strict Standards: Declaration of Doku_Renderer_metadata::table_open() should be compatible with Doku_Renderer::table_open($maxcols = NULL, $numrows = NULL, $pos = NULL) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/parser/metadata.php on line 24

Strict Standards: Declaration of Doku_Renderer_metadata::table_close() should be compatible with Doku_Renderer::table_close($pos = NULL) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/parser/metadata.php on line 24

Strict Standards: Declaration of syntax_plugin_tip::render() should be compatible with DokuWiki_Syntax_Plugin::render($format, &$renderer, $data) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/tip/syntax.php on line 38

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/creole/action.php:13) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/actions.php on line 180
films:les_liens_de_sang | V O D A N A
 

45215853.jpg


Les Liens de sang est un film franco-canadien réalisé par Claude Chabrol, sorti en 1978.





Synopsis

A Montréal, une jeune fille couverte de sang se réfugie dans un commissariat et fait une déposition à propos du meurtre, sous ses yeux, de sa cousine Muriel. La jeune Patricia désigne à l'inspecteur Carella un premier coupable, un inconnu aux cheveux bruns et aux yeux bleus. Mais bientôt, elle explique avoir menti, et que l'assassin n'est autre que son frère Andrew. Carella tente alors d'en savoir plus sur les liens qui unissaient la séduisante Muriel à son cousin...


42791684.jpg


Fiche technique

* Titre : Les Liens de sang
* Réalisation : Claude Chabrol
* Scénario : Sydney Banks et Claude Chabrol, d'après le roman d'Ed McBain, Blood Relatives
* Producteur : Denis Héroux
* Musique : Pierre Jansen
* Photographie : Jean Rabier
* Montage : Yves Langlois
* Pays d'origine : Canada - France
* Genre : Policier
* Durée : 96 minutes
* Date de sortie : 1er février 1978 (France), 8 septembre 1978 (Canada)



61789618.jpg


Distribution

* Donald Sutherland : l'inspecteur Carella
* Aude Landry : Patricia
* Lisa Langlois : Muriel
* Laurent Malet : Andrew
* Stéphane Audran : Mme Lowery
* Walter Massey : M. Lowery
* Micheline Lanctôt : Mme Carella
* Donald Pleasence : James Doniac
* David Hemmings : Armstrong
* Ian Ireland : Bert Klinger
* Guy Hoffmann : le prêtre
* Marguerite Lemir : Hélène Beck
* Gregory Giannis : Sully
* Jan Chamberlain : la grand-mère
* Tim Henry : le capitaine Marriott



66455609.jpg


Critique du net

Qu’est ce qu’il y a derrière cette jeune fille qui passe, les mains pleines de sang, les portes d’un commissariat ? Son regard défie la réalité et notre jugement. On ne voit pas et on voit tout, s’oppose le rouge et l’enfant, culpabilité et innocence. Pourtant c’est toute la vérité du monde que Claude Chabrol a réuni dans cette intro de son film « américain », et ces portes battantes transparentes sont marquées de sang comme l’ambiguïté de toute notre réalité et surtout notre impossibilité à la saisir.

31214629.jpg

Parfois j’ai juste envie de faire l’éloge d’images, comme celle-ci, indépendamment du film… Et pour cause, Les Liens de Sang est une œuvre difficile et âpre, car indépendamment de sa localisation, elle s’oppose à toute mécanique de suspens ou de rebondissements un tant soit peu hollywoodien. Ce qui y est dérangeant, c’est de voir l’évidence et la radicalité brutale de faits très simples prendre corps dans ces images lumineuses et plus léchées que chez le Chabrol de d’habitude, en particulier par le travail d’Anne Pritchard aux décors (la chambre des jeunes filles, la magnifique scène de la porte cochère sous la pluie).

75062405.jpg

On prend son temps aussi : chaque fausse piste est considérée comme devant avoir lieu d’exister, car c’est comme ça qu’humainement nous fonctionnons. Un film d’enquête qui est un film d’enlisement à vraie dire, jusqu’à une sorte de miracle et de hasard : la seconde partie basée sur une lecture d’un journal intime renvoie totalement le genre polar aux hécatombes, et tout se finit, comme dans Au cœur du mensonge, par un cri. Il faut beaucoup de sérénité pour apprivoiser un décor et le monde qui nous entoure, le personnage de Sutherland en apprend un petit peu plus quand son image se détache sur le fond vert brillant de la campagne canadienne.

86929418.jpg

J’aime au cinéma me heurter à des images comme celle de l’ouverture de ce film… je suis de plus en plus sûr que le cinéma ne devient art que par ces images qui sont ce qui reste dans la mémoire, d’autant plus quand comme celles-ci, elles véhiculent une véritable sensation du monde. Quand je vois cette image (que j’ai découverte cette été donc, et qui depuis m’accompagne presque en moi-même …), je me sens en même temps profondément triste par l’ordre assez tragique des choses, car c’est bien celui-là : on ne comprend pas et on ne voit pas la moitié de ce qu’on vit. Au moins le cinéma peut mettre ça en suspension et nous inviter de temps à autres à réfléchir là-dessus. L’existence devient sans doute plus acceptable quand on prend pour principe de base qu’on ne peut pas tout saisir...


Ishmael Chambers, pour cinetudes.nuxit.net


33244526.jpg

 
 
/home/vodana/vodana.org/wiki/data/pages/films/les_liens_de_sang.txt · Dernière modification: 21/08/2011 03:40 (modification externe)
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki