Strict Standards: Declaration of action_plugin_creole::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/creole/action.php on line 13

Strict Standards: Declaration of action_plugin_discussion::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/discussion/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_indexmenu::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/indexmenu/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_openid::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/openid/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_popularity::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/popularity/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_safefnrecode::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/safefnrecode/action.php on line 0

Strict Standards: Declaration of action_plugin_tag::register() should be compatible with DokuWiki_Action_Plugin::register($controller) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/tag/action.php on line 0

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/creole/action.php:13) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/auth.php on line 352

Strict Standards: Declaration of Doku_Renderer_metadata::table_open() should be compatible with Doku_Renderer::table_open($maxcols = NULL, $numrows = NULL, $pos = NULL) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/parser/metadata.php on line 24

Strict Standards: Declaration of Doku_Renderer_metadata::table_close() should be compatible with Doku_Renderer::table_close($pos = NULL) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/parser/metadata.php on line 24

Strict Standards: Declaration of syntax_plugin_tip::render() should be compatible with DokuWiki_Syntax_Plugin::render($format, &$renderer, $data) in /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/tip/syntax.php on line 38

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/vodana/vodana.org/wiki/lib/plugins/creole/action.php:13) in /home/vodana/vodana.org/wiki/inc/actions.php on line 180
films:quelle_joie_de_vivre | V O D A N A
 

00.jpg 01.jpg


Quelle joie de vivre (Che Gioia vivere) est un film franco-italien de René Clément, sorti en 1961.





Synopsis

Dans l'Italie de 1921, Ulysse s'engage par désœuvrement dans les Chemises Noires fascistes avant de se retrouver adopté par une famille de sympathisants anarchistes. Pour les beaux yeux de Franca, la jeune fille de la maison, il va se faire passer pour un poseur de bombes...


02.jpg


Fiche technique

* Titre français : Quelle joie de vivre
* Titre italien : Che Gioia vivere
* Réalisation : René Clément
* Scénario : Leonardo Benvenuti, Pierre Bost, René Clément et Piero De Bernardi, d'après une histoire de Gualtiero Jacopetti
* Dialogues : Pierre Bost
* Producteur : Franco Magli
* Musique : Angelo Francesco Lavagnino
* Photographie : Henri Decaë
* Pays d'origine : France, Italie
* Genre : Comédie
* Durée : 112 minutes
* Date de sortie : 11 mai 1961 (France, Festival de Cannes)



04.jpg


Distribution

* Alain Delon : Ulysse Cecconato
* Barbara Lass : Franca Fossati
* Gino Cervi : Olinto Fossati
* Carlo Pisacane : le grand-père Fossati
* Rina Morelli : Rosa Fossati
* Luigi Giuliani : Aéroplane Fossati
* Jacques Stany : Univers Fossati
* Giampiero Littera : Turiddu
* Robert Hundar : le chef fasciste
* Paolo Stoppa : le coiffeur
* Ugo Tognazzi : un anarchiste barbu
* Aroldo Tieri : un anarchiste barbu
* Didi Perego : Isabella, l'activiste fasciste
* Luciano Bonanni : le vendeur de marmites
* Nando Bruno : le brigadier
* Fanfulla : le ministre
* Enzo Maggio : un détenu
* Gastone Moschin : le curé
* Annibale Ninchi : le professeur
* Nanda Primavera : Margherita, la femme du coiffeur
* Leopoldo Trieste : l'artiste anarchiste



06.jpg


Critiques du net

Juste après Plein Soleil, René Clément tourne à nouveau avec le tout jeune Alain Delon qu'il montre dans un registre totalement différent : la comédie. L'acteur s'en tire avec une grande aisance. Tout est parfaitement farfelu dans cette histoire, à commencer par ces anarchistes d'opérette mais le principal ressort de l'humour est cette famille haute en couleurs avec un grand-père assez pittoresque. Nous faisant passer du rire au sérieux, le traitement de René Clément rappelle certains grands films burlesques américains.

08.jpg

Quelle joie de vivre est toutefois pénalisé par son casting international : Delon joue en français, Barbara Lass (alors femme de Roman Polanski) est polonaise, beaucoup d'acteurs sont italiens… Ugo Tognazzi fait même une petite apparition (en terroriste baragouinant en russe !), René Clément joue le général français. Quelle joie de vivre n'eut aucun succès à l'époque de sa sortie : la France étant alors en pleine période des attentats de l'OAS, personne n'avait envie de rire sur le sujet. Malgré quelques longueurs, le film est pourtant amusant… et puis c'est tellement rare de voir Delon nous faire rire!


Lui pour L'Œil sur l'écran, films.blog.lemonde.fr


10.jpg


René Clément vient tout juste de remporter un succès mérité avec Plein soleil (1959), faisant d’Alain Delon une star instantanée, lorsqu’il entreprend de réaliser cette comédie en coproduction avec l’Italie. Plongeant son jeune prodige dans les méandres politiques d’un pays s’éveillant au fascisme, René Clément s’éloigne volontairement du style glacial qui a fait sa renommée pour s’immiscer dans la comédie italienne, genre a priori inapproprié par rapport à sa personnalité.

12.jpg 13.jpg

Si le début du métrage est plutôt prometteur grâce à un Alain Delon très naturel et enjoué, ainsi qu’à la bonhommie de l’excellent Gino Cervi (le Peppone des Don Camillo), la suite est moins convaincante. On retiendra de l’ensemble une superbe photographie noir et blanc signée Henri Decae, ainsi qu’une savante utilisation du Cinémascope. Formellement impeccable, Quelle joie de vivre (1961) est une comédie sympathique qui a le mérite de détonner dans la filmographie très (trop ?) sérieuse de René Clément.


www.avoir-alire.com


14.jpg


Deux ans après Plein soleil,Alain Delon retrouve René Clément pour cette comédie à l'italienne farfelue, ponctuée de gags, de quiproquos et de morceaux de bravoure, que Federico Fellini saluera en son temps ! Le film évoque le chaos politique italien, de "La Marche sur Rome" à l'avènement de Mussolini.

16.jpg

Emporté par son enthousiasme, Delon provoqua quelques frayeurs lors du tournage. Refusant de se faire doubler, il alla jusqu'à jouer les équilibristes sur la corniche du château Saint-Ange à Rome. Une comédie pleine de charme, de fraîcheur, de gentillesse et d'humour à l'excellente interprétation.


chrischambers86, pour www.allocine.fr


18.jpg

 
 
/home/vodana/vodana.org/wiki/data/pages/films/quelle_joie_de_vivre.txt · Dernière modification: 15/10/2011 07:11 par vodana
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki